THE Pédi by J.

7 septembre 2015

On est super contentes parce que J. notre copine à nous, a voulu nous parler beauté… Alors tu penses, on est en joie, c’est donc comme des pintades qu’on a dit oui à J.!

Hello les Josettes !

Comme je vous adore et que je vous suis quotidiennement j’ai voulu vous faire profiter de mon dada beauté à moi : les pieds !

Bon en fait c’est surtout C. qui m’a tanné pour que je vous parle de mon – soi-disant – atout de séduction majeur. Moi je n’ai rien demandé…mais comme disait Maxime le Forestier : « on ne choisit pas ses atouts, on ne choisit pas sa famille » (Big up Max). Dans mon cas, c’est bien ma famille qui m’a laissé cet héritage peu commun : on se transmet le pied de mère en fille ! La chance quoi : pas le pied troglodyte que tu enfouis dans le sable chaque été pour éviter les regards gênés de tes potes. Pas le pied en arc de cercle qui te déforme 10 paires de chaussures par an. Pas non plus le pied en jachère arboré dans les jolies nu-pieds dorées l’été (tu vois le genre, quand la nana pense que le prix de la chaussure va faire le reste.) STOP ! Moi je dis stop au laisser-aller des pieds. Déjà ils nous supportent toute la journée, donc on peut bien leur accorder un peu d’attention, non ? Ensuite, c’est quoi ce délire avec le vernis datant de quatre mois sur les pieds ? A quel moment, vous vous dites que personne ne va le remarquer ? Le nombre de fois où je vois une super belle nana dans le métro (oui ça m’arrive de trouver des filles très jolies, avoues toi aussi !) avec de magnifiques cheveux, une robe canon, des jambes à tomber…et….ET ?? « Excusez- moi mademoiselle, vous avez fait tomber vos knackis par terre je crois…Oh wait… »

Et parce qu’une petite « pédi » du soir, ça redonne toujours espoir (oui j’ai aussi un talent caché pour les punchlines pêchues), voici un « spécial pied, mode d’emploi » pas piqué des hannetons :

Phase 1 : Préparation

Prendre une petite bassine et la remplir d’eau tiède, ajouter une petite poignée de grains de gommage parce que ça sent bon. On peut même s’allumer une petite bougie pour l’ambiance spa chez soi. Attention du coup si l’option bougie est retenue, penser à l’allumer AVANT l’étape bassine, au risque de tremper tout le parquet pour aller la chercher. Bref, l’objectif de cette petite phase sympathique est de ramollir le peton pour ensuite le manier à sa guise (coucou Jean Rochefort*). Une fois qu’il est un peu plus mou, on peut gommer le pied ! Personnellement j’utilise le même gommage que pour le corps, qui fait très bien l’affaire. De ma marque beauté préférée (ou presque) : Rituals ! C’est le « Himalaya Scrub » de leur gamme Ayurveda. Au parfum Rose des Indes et à l’Huile d’amande douce apaisante : un petit bonheur ! On gomme donc le talon bien sûr, mais aussi la voûte plantaire, les doigts de pied et le dessus du pied ! Pour les talons les plus récalcitrants, on va chercher du renfort avec un bon coup de pierre ponce qui va nous faire un pied de bébé !

* note d’humour accessible seulement aux puristes de la réclame comme moi #onserefaitpas

Phase 2 : Elagage

Ensuite on passe aux choses sérieuses avec la partie la plus importante – à ne pas rater : la coupe des ongles (instant glamour) ! Certains diront que la meilleure méthode est d’utiliser des petits ciseaux de manucure…Personnellement je n’y suis jamais arrivée, donc j’utilise mon bon vieux coupe-ongles. En revanche, je ne coupe pas en arrondi mais à l’horizontale et jamais dans les coins !! J’essaye de faire un joli ongle carré et je m’aide un peu de la lime pour les finitions ! Comme pour les mains, les cuticules n’ont pas leur place sur les pieds : donc on ramollit avec l’eau et on supprime au coupe-ongle également !

Phase 3 : Réconfort

Une fois que tout est bien propre, râpé et taillé, on s’octroie un moment bien mérité d’hydratation ! J’utilise cette fois un produit de la gamme Nuxe que j’aime beaucoup : la crème ultra-réconfortante Rêve de Miel pour les pieds. Sa texture est incroyable : très fondante pour le pied dont la peau est plus épaisse que les mains et absorbe donc beaucoup ! Pour ne rien gâcher, elle sent super bon (pas le cas de toutes les crèmes pour pieds). C’est un vrai moment de plaisir je trouve, très réconfortant comme son nom l’indique !

Phase 4 : Last but not least – Finition

La cerise sur le peton d’une pédicure réussie, c’est quand même une belle pose de vernis ! Et ce n’est pas bien compliqué, on procède comme pour les mains ! D’abord une couche de base-coat pour protéger l’ongle de pied (cette étape est hyper importante car on a souvent tendance à garder plus longtemps le vernis sur les pieds que sur les mains donc il faut protéger, protéger, protéger). Ensuite on applique deux couches de vernis (chance : toutes les couleurs sont permises sur les pieds ! Sauf peut-être le vert et le jaune…question de principe). Puis on finit par la touche finale : un des produits les plus indispensables de mon vanity (oui j’ai un vanity) : le top coat Mavadry de Mavala. Ce produit est vraiment génial. Il sèche le vernis immédiatement et rehausse la couleur pour un orteil qui brille de mille feux. Sans compter qu’il fait durer le vernis su-per longtemps. Très bon marché (8€ environ) je vous le recommande fortement !

Mon motto : de beaux pieds c’est la santé ! Et moi je file m’acheter de nouveaux escarpins pour me récompenser !

Et pour celles qui ont la flemme de se faire une pédi at home : c’est 25€ en moyenne chez un professionnel (sans la pose de vernis). A renouveler tous les 3 mois.

La couleur de l’été :

Vernis Riviera de Dior

 

Leave a comment