Le sillage olfactif de C.

23 avril 2016

Mes boulettes farcies,

J’ai toujours considéré porter du parfum comme une obligation absolue. Si tu n’en portes pas, tu n’es pas reconnaissable olfactivement pour moi, et tu pers donc tout sens à mes yeux (ou mes narines plutôt).

J’ai commencé depuis maintenant 15 ans et il ne se passe pas un jour sans que je me pshitte avant de partir de chez moi, même le dimanche (le seigneur a droit lui aussi à son cadeau odorant).

J’aimerais être de ces femmes fidèles en parfum, histoire d’avoir une signature olfactive bien personnelle mais… NON! Le choix est tellement vaste qu’il est difficile de ne pas succomber aux nouveautés.

Ces dernières années, je portais Chloé by Chloé. Et puis c’est étrange mais de nombreuses personnes me disaient « tu n’es pas du tout une fille Chloé », « une fille Chloé c’est une blonde, jeune fille en fleur, romantique et insouciante ». Je cherche encore si je dois me vexer ou s’il s’agissait juste là de conseils amicaux….

J’ai donc commencé à me chercher de nouvelles fragrances plus marquées « brunette, affirmée, brut de pommes et rockeuse de diamants » (en opposition avec la fille Chloé apparemment). Rien n’apparaissait comme une évidence…

Et puis j’avais ce parfum que j’aimais beaucoup, ce nom si connu dont je n’osais m’approcher: Coco Mademoiselle de Chanel. C’est peut être stupide, mais pour moi, toutes les cadres dynamiques parisiennes de 30 ans portaient cette effluve et je ne me sentais pas concernée… Oh mais WAIT: je suis une parisienne de 30 ans, cadre dynamique! Une fois assumée, j’ai, il faut bien l’avouer, sauté le pas.

Pour info, Chanel dit que ce parfum est l’essence d’une femme libre et audacieuse (en espérant que mon entourage cautionne).

Le truc formidable avec ce parfum c’est que Chanel a sorti le grand jeu pour accompagner le truc. Crème scintillante, parfum de cheveux, brume fraiche pour le corps, déodorant… Autrement dit, tu sens le Coco, tu vibres, le Coco, tu vis Coco en somme. Un subtil mélange d’orange, de jasmin, de rose, de patchouli et de vétiver.

La bouteille est sobre (mais comme le dit l’adage, qu’importe le flacon….) et onéreuse (je pense qu’avec Chanel tu t’en doutais). Il est évident qu’avec un petit 20% comme Sephora sait bien le faire, la pilule passe mieux (tu ramène ton ancien flacon vide et bim, tu as les 20%).

 

 

Leave a comment